Voyage au cœur du Bauhaus, le berceau du design moderne

Partis pour un road trip en Allemagne de l’Est à l’occasion du centenaire du Bauhaus – l’école d’architecture, d’art et de design la plus influente du 20e siècle – nous voulons vous partager notre voyage que l’on pourrait bien résumer en trois mots : Art, design et architecture.

Petit décryptage du Bauhaus

Le Bauhaus fait beaucoup parler de lui et reste un modèle inégalé. Il est présent dans notre vie quotidienne sans que l’on comprenne véritablement sa signification. De quoi est-il synonyme ? D’art, de design, de simplicité ? On le voit comme un mouvement artistique, une période de l’Histoire de l’Art, un style,… mais on parle rarement de ce qu’il est en réalité, c’est à dire une école, un lieu de transmission, d’expérimentation et de création.

En rupture avec la pédagogie de l’époque, Walter Gropius fonde la première école du Bauhaus en 1919 afin de fusionner l’enseignements des Beaux Arts et celui des Arts Décoratifs et ainsi, abolir les frontières entre les disciplines artistiques. C’est la rencontre des arts. Architecture, peinture, sculpture, théâtre, céramique, textile,… Les élèves du Bauhaus ont une formation artistique pluridisciplinaire qui va jusqu’au travail des matériaux tel que le bois, le métal, etc.

Pour Gropius, il n’y a pas de différence entre artiste et artisan. C’est dans cette optique qu’il compose les cours du Bauhaus, avec un professeur « maître de forme » qui enseigne une pratique artistique et un professeur « maître d’atelier » qui enseigne la technique d’artisanat. Les élèves sont ainsi capables d’imaginer, de créer et de réaliser leur œuvre dans son entièreté.

Jusqu’en 1933 où l’école à été tragiquement fermée suite au régime Nazi, le Bauhaus a connu différents professeurs et donc différentes manières de pensées qui étaient parfois complètement opposées. Par exemple, Vassily Kandinsky, un des grands maîtres de forme, aimait lier art et spiritualité. Il s’interrogeait sur les matières dans leur relation au sein de l’univers, leur rythme, leur pulsation, leur énergie et leur force, tel une véritable « science de l’art ».

Quant à Paul Klee, un autre grand maître du Bauhaus, il enseignait les principes de base de la conception. Pour lui, ce n’était pas la forme définitive qui était importante, mais la voie qui y mène. 5 aspects étaient particulièrement importants dans son enseignement : la nature, la couleur, le rythme, le mouvement et la construction.

Le Bauhaus a connu de nombreuses situations, lieux, directeurs, formateurs différents et au total 1250 élèves qui ont eu la chance de vivre le Bauhaus de l’intérieur.

Une exposition qui vous réapprend le design

Basé sur le processus d’apprentissage de la célèbre école, la Berlinische Galerie a mis en place l’exposition « Original Bauhaus » pour célébrer le centenaire. Au programme de la découverte : des modules de jeux innovants pour tester le design intéractif, l’histoire du Bauhaus racontée à travers les objets présentés, mise en lumière du parcours pédagogique, des travaux des élèves, des ateliers…

L’exposition démontre le processus créatif des artistes du Bauhaus. Ils n’opposaient pas art et technologie, au contraire, ils innovaient sans cesse et pensaient l’art en série, inséparablement lié à l’innovation technologique et à la production en masse. L’école a certainement connu des revirements de formation selon les directeurs, mais ce qu’il en ressort c’est qu’ils avaient tous à cœur de concevoir du design fonctionnel, collectiviste et constructif comme pour faire honneur au nom Bauhaus qui indique : « bauen » pour construire et « haus » pour maison.

Au cœur de l’école du Bauhaus Dessau

La Fondation Bauhaus Dessau a reconstitué cette école et il est possible d’en visiter certaines parties qui vous plongent dans l’univers de cet apprentissage particulier au sein d’un bâtiment résolument moderne.

Quand on entre dans cette école, le sourire jusqu’aux oreilles, on ne pense pas au style, au mouvement artistique, aux grands noms mais bien à la vie qui s’y déroulait. Nos pensées imaginent la frénésie des cours et l’excitation que pouvait ressentir, élèves et professeurs, face à cette école novatrice. Les salles de classes sont spacieuses et inondées de lumières. Pas d’ornement, pas de fioriture, on reconnaît bien là un design Allemand de l’époque, et surtout un design signé Bauhaus. C’est d’ailleurs Kandinsky qui disait « La nécessité définit la forme ».

Dessau-Roßlau, une ville qui respire le Bauhaus

En plus d’un musée Bauhaus, lancé spécialement à l’occasion du centenaire, il suffit de s’éloigner de quelques centaines de mètres de la fondation pour faire un retour dans le passé en 1925, où se dressent les maisons imaginées par Walter Gropius lui-même. A l’époque, elles étaient destinées aux familles proches de l’école, ainsi les Kandinsky, les Klee et d’autres avaient vécu dans ces maisons d’un blanc immaculé.

Quant à Weimar, Gropius y rêvait d’un grand lotissement sur les hauteurs composé d’un ensemble de maisons communes, de théâtres, de salles de concerts, où se déroulerait annuellement jeux et spectacles, avec du théâtre, de la musique et des beaux arts.

L’héritage du Bauhaus ne cesse d’influencer les créatifs

Affiches, formes, compositions, ces réalisations sont tout simplement un exemple de réussite. En seulement 14 ans d’activités, le Bauhaus a su révolutionner les métiers du design. L’école est connue mondialement et aujourd’hui encore, nous n’avons pas fini de tout découvrir. Quelques typographies inachevées conçues par des maîtres du Bauhaus ont été redécouvertes et retravaillées en partenariat avec Adobe, elles sont désormais en libre accès pour « servir d’inspiration à une nouvelle génération de designers ».

Ressources

Pour aller plus loin

Expérimenter le Bauhaus : Original Bauhaus Workbook (édition Prestel)
Lire les grands noms du Bauhaus : Théorie de l’art moderne par Paul Klee / L’art de la couleur par Johannes Itten
La place des femmes au Bauhaus : Bauhausmädels (édition Taschen) / The gendered world of the Bauhaus par Anja Baumhoff
Plonger dans l’univers d’un grand maître de forme : Dans l’intimité de Kandinsky
Visiter l’Allemagne à travers le Bauhaus : 100 years of Bauhaus

Les news du studio

Restons connectés

Inscrivez-vous aux news du studio et choisissez les thèmes qui vous intéressent :

1. Être informé de nos derniers projets dès leur publication

2. Recevoir les derniers articles du blog dès leur mise en ligne

3. Toutes les infos recrutement et demande de prestataires externes

4. Recevoir nos Appels à projets « pro bono » ─ lancement en 2022

Photos / Vidéos : © Studio Ellair ─ Sources et inspirations : « L’esprit du Bauhaus » édition Les Arts Décoratifs / Berlinische Galerie / Fondation Bauhaus Dessau / Adobe / Journal du Design

Commentaires publiés

  • 28 mars 2021
    Elodie

    Merci pour ce super article, on imagine facilement la vie très créative des élèves de l’école

    Répondre

Réagissez à cet article

%d blogueurs aiment cette page :